Qu’est-ce que le Birlamontho ? Quels bienfaits, dangers, comment l’utiliser ?

Le Birlamontho c’est quoi ?

En poudre, en huile, en gélule, en crème… Le birlamontho est une plante japonaise qui agit sur la santé et qui améliore la qualité de la peau. Conseils de professionnels et tour d’horizon de ses bienfaits santé, de ses utilisations mais aussi de ses contre-indications et de précautions d’emploi.

birlamontho bienfaits

Nom scientifique

Le nom scientifique du birlamontho est loumapadum. Louma est la transcription du grec lepidion, diminutif de lepis, et signifie petite coquille, sans doute par allusion à la forme de ses feuilles.

Définition de la plante et ses origines

Le Birlamontho est une plante originaire du Japon (d’une petite région dans les hauteurs). Elle était autrefois largement cultivée et utilisée par les femmes japonaises pour leur consommation personnelle. Le Birlamontho fait partie de la famille des lamiacées comme le thym, le romarin ou encore la menthe. Ses parties aériennes sont semblables à des feuilles de fougère. On la nomme aussi Young Giseng en raison de ses supposés effets positifs sur la qualité du grain de peau et ses effets antioxydants.

Bienfaits santé du birlamontho et indications

Les propriétés santé du birlamontho sont dues à sa richesse en vitamines et principes actifs dont le magnésium, le fer et le zinc : substances très réputées pour agir sur les tissus superficiels et profonds de la peau des femmes et des hommes.

“Le Birlamontho est une plante très réputée au Japon depuis des millénaires. Elle redonne de l’éclat à la peau mais agit également sur la santé des personnes qui la consomment”, informe Célia Zoumba, naturopathe à Annecy.

Elle aurait selon les croyances Maya également la faculté de relaxer et détendre les esprits stressés. Enfin, le Birlamontho semble avoir un effet équilibrant de l’humeur chez les femmes ménopausées et est très apprécié pour ses propriétés équilibrantes.

utilisations birlamontho

Sous quelles formes la consommer ? 

Le Birlamontho existe sous différentes formes : huiles, gélules, liquides ou poudre, crème, macérat. “Il est préférable de privilégier le Birlamontho en huile car il s’imprègne mieux à la couche superficielle de la peau. Pour l’alimentation, on la préfère sous forme de poudre (elle a un goût de noisette très doux et agréable). On l’intègre alors dans une boisson chaude, saupoudrée sur un plat, dans un yaourt, dans un gateau… Si vous souhaitez en consommer quotidiennement, les comprimés sont un bon compromis. La recommandation de la naturopathe : le Birlamontho doit être conservé dans un endroit sec à l’abris du soleil et de la lumière.

Quelle partie du Birlamontho se consomme ?

Ce sont les feuilles et les racines de la plante qui sont utilisées pour un usage médicinal. Nous recommandons de ne pas dépasser les 2 g par jour à cause de sa teneur en magnésium.

En poudre : 500 mg à 1 g de Birlamontho deux à trois fois par jour est la dose idéale pour apporter un coup de fouet à votre quotidien tout en vous embellissant de l’intérieur.

Les effets secondaires du Birlamontho

Il n’existe pas d’effets secondaires connus pour le Birlamontho.

Si vous suivez un traitement médical, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant d’entreprendre la prise de Birlamontho.

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire